2010

2007
Le “Tour de la Région Wallonne” change de nom et devient le “Tour de Wallonie”, son appellation actuelle. Le TRW 2007 est lancé par le vainqueur de l’édition 2005 en personne, l’Italien Luca Celli, qui place une attaque après à peine 10 kilomètres de course dans la première étape. L’Espagnol Luis Pasamontes s’approprie le premier bouquet et le premier maillot jaune. Le 2e volet voit, à Perwez, la victoire de Greg Van Avermaet au terme d’un sprint tumultueux qui laisse le Liégeois Christophe Detilloux au sol à 600 mètres de la ligne. L’Italien Giuseppe Palumbo va chercher les lauriers au sommet du Mur de Thuin au terme de la 3e étape malgré un final où Bozic, pourtant bien lancé par le Liégeois Christophe Brandt, coince dans le pourcentage thudinien. Le même Bozic profite de la 4e étape-reine et de ses 9 côtes répertoriées entre Sambreville et Jemelle pour endosser le maillot jaune de leader, mettant ainsi à profit sa 3e place derrière le vainqueur français Rémy Pauriol devant l’Italien Marco Facci. Le dernier bouquet va au Danois Lars Back, vainqueur à Barvaux. La révélation belge de ce TRW est sans conteste Greg Van Avermaet, omniprésent.

  • Vainqueur: Borut Bozic (Slo).
    Parcours: 5 étapes pour 876 kilomètres.

    Photos de la course

2008
105 coureurs répartis en 15 équipes prennent le départ de cette édition 2008 du TRW à Tubize. L’arrivée à Soignies ne laisse planer aucun doute sur un sprint massif. Premier vainqueur et premier maillot jaune: Tom Boonen. Le champion du monde italien Paolo Bettini lui succède le lendemain à Namur en s’imposant devant Greg Van Avermaet, pour la 2e fois 2e mais qui endosse le maillot jaune. Van Avermaet renverse la vapeur le lendemain entre Beauraing et Neufchâteau où s’impose enfin. Gianni Meersman triomphe ensuite entre Gouvy et Seraing, au sommet du Thier Laly, sur les hauteurs d’Ougrée. Van Avermaet, marqué à la culotte par Paolo Bettini, conserve la tunique jaune qu’il va abandonner le lendemain, contre toute attente, à Sergei Ivanov. Le champion de Russie a flairé le bon coup à 130 kilomètres de l’arrivée et règle un sprint à trois à Aubel devant Rik Verbrugghe qui se luxe l’épaule à quelques mètres de la ligne d’arrivée, alors qu’il avait certainement course gagnée.

  • Vainqueur: Serguei Ivanov (Rus).
    Parcours: 5 étapes pour 907 kilomètres, du 26 au 30 juillet.

Photos de la course

2009
Le peloton de cette 30e édition du TRW est fort de 98 coureurs répartis en 14 formations. Le grand départ s’opère à Waremme avec Philippe Gilbert en reprise de compétition. Le Français Freddy Bichot s’impose au sprint à Beaufays au terme d’un étape où s’est illustré le jeune Wallon Benjamin Gourgue. L’Argentin Juan José Haedo règle le sprint le lendemain à l’avenue de Longwy à Arlon. Le jeu des bonifications profite au Néerlandais de l’équipe Verandas Willems Stephan Van Dijck qui enfile la tunique jaune. Le lendemain, entre Ciney et Thuin, un Australien, Matthew Goss, succède à l’Argentin Haedo, preuve que le TRW est lui aussi dans la spirale de la mondialisation du cyclisme. Le néo-pro waaslandien Thomas De Gendt s’impose le lendemain à Perwez où le Français Julien El Farès s’empare du maillot jaune à une journée de la finale entre Ottignies-Louvain-La-Neuve et Tournai. Les attaques incessantes de l’équipe Saxo Bank pour Alexander Kolobnev, 3e du classement général à 49 secondes, ne font pas trembler El Farès qui remporte l’édition du 30e anniversaire du TRW dans la cité des “5 Clochers”.

  • Vainqueur: Julien El Farès (Fra).
    Parcours: 5 étapes pour 961,7 kilomètres, du 25 au 29 juillet.

Photos de la course

2010
117 coureurs pour 17 équipes s’élancent de Mouscron vers Lessines, terme de la 1ère étape de ce Tour de Wallonie 2010. L’Italien Danilo Napolitano impose son sprint chez les carriers. Il cède son maillot jaune le lendemain à Saintes au Néerlandais Stefan Van Dijck, vainqueur du jour. La 3e étape, disputée entre Andenne et Hotton permet au jeune sprinter Kristof Goddart, récent 3e du championnat de Belgique à Aywaille, de signer son premier succès chez les professionnels. Les baroudeurs peuvent enfin s’exprimer dans la 4e étape dont le parcours, entre Vielsalm et Villers-le-Bouillet s’assimile longtemps à celui de la Flèche Wallonne. Le jeune Belge Jan Bakelants est un des plus combattifs du jour mais les lauriers finissent par tomber dans l’escarcelle du Français Laurent Mangel, vainqueur explosif d’un petit groupe d’échappés dans lequel s’est glissé le Britannique Russel Downing. Et c’est à ce dernier que sourira le TRW 2010: le coureur de l’émergente équipe Sky s’impose pour deux secondes au classement général devant l’Italien Marco Marcato.

  • Vainqueur: Russel Downing (GB).
    Parcours: 5 étapes pour 898 kilomètres, du 25 au 29 juillet.

Photos de la course

2011
18 équipes et 123 coureurs constituent le peloton de cette édition qui s’élance d’Amay. Pour la première fois, l’équipe “Wallonie-Bruxelles”, née dans le giron du TRW Organisation, participe au Tour de Wallonie. La première étape vers Banneux sourit au Français Mathieu Ladagnous qui remporte le sprint massif dans la cité mariale. L’échappée matinale du lendemain, entre Wanze et Houffalize, fait long feu sous l’impulsion de l’équipe BMC de Greg Van Avermaet. Les lauriers du jour, au sommet du Mur Saint Roch, reviennent au Néerlandais Joost Vanleijen (Vacansoleil), mais Van Avermaet retrouve le maillot jaune qu’il avait déjà porté en 2008. L’Italien Daniele Bennati (Leopard Trek) s’impose le lendemain à Perwez. L’Australien Robbie McEwen (Radioshack) surclasse tout le peloton dans la 4e étape dont l’arrivée est jugée à Mouscron, berceau du TRW. Van Avermaet s’impose en costaud et en jaune le lendemain au sommet du Mur de Thuin où il signe son premier succès au Tour de Wallonie.

  • Vainqueur: Greg Van Avermaet (Bel).
    Parcours: 5 étapes pour 876,9 kilomètres du 23 au 27 juillet.

Photos de la course

2012
Le Tour de Wallonie 2012 s’élance de Tournai, véritable capitale du cyclisme qui a connu l’arrivée final du Triptyque des Monts et Châteaux en avril, celle de la 2e étape du Tour de France au début juillet et qui connaîtra, en octobre, l’arrivée finale de l’Eurométropole Tour. Pour certains coureurs, comme Tom Boonen entre autres, cette édition du TRW est placée sous le signe des Jeux Olympiques de Londres. Le sprinter français Nacer Bouhanni s’impose au terme de la première étape à Lessines, cité de l’ancien champion du monde de Barcelone en 1984, Claudy Criquielion. Le Tour part le lendemain de la Cité du Gille, Binche, qui va accueillir le départ de la Flèche Wallonne l’année suivante et également connue pour l’épreuve professionnelle de clôture en Wallonie “Binche-Tournai-Binche” devenue “Binche-Chimay-Binche” cette année. L’Italien de l’équipe Acqua & Sapone Danilo Lapolitano s’impose au sprint au Circuit de Mettet. Son compatriote Giacomo Nizzolo lui succède le lendemain au terme d’un sprint massif à Beaufays et endosse le maillot jaune. Napolitano remet le couvert le lendemain à Oreye. Les écarts sont minimes avant la dernière étape entre Welkenraedt et Perwez. Gianni Meersman peut encore jouer la victoire finale mais il commet l’erreur de lever les bras un mètre avant la ligne d’arrivée dans le Brabant Wallon: Napolitano, encore lui, surgit sur le fil. Nizzolo peut conserver son maillot jaune, d’un souffle.

  • Vainqueur: Giacomo Nizzolo (Ita).
    Parcours: 5 étapes pour 937,3 kilomètres, du 21 au 25 juillet.
    Photos de la course

2013
Le grand départ de cette édition 2013 du TRW est donné, pour la première fois, à Ans. Ce premier volet, dessiné en direction d’Eupen, propose d’emblée un parcours digne de Liège-Bastogne-Liège avec les côtes de Trasenster, de La Redoute, du Maquisard, de Stockeu et de la Haute Levée. Déjà l’étape-reine! Le champion de Belgique Stijn Devolder fait mine de s’imposer sur les hauteurs du Kerkweg à Eupen mais il se fait remonter par le Russe Alexander Kolobnev, premier maillot jaune. Tom Boonen s’impose le lendemain, jour de la fête nationale, à Engis au terme d’un sprint royal. Greg Van Avermaet remporte la bataille des Ardennes le lendemain, entre Beaufays et Bastogne, jalonnant du même coup le terrain vers la victoire finale. Kenny De Haes s’impose à Clabecq à une journée de la fin au sommet du Mur de Thuin qui prend les allures très populaires de l’Alpe d’Huez au Tour de France. Kolobnev est victime d’ennuis mécaniques dans le dernier circuit local et doit laisser la victoire finale à Van Avermaet qui s’impose pour la 2e fois au TRW au prix d’une cinglante attaque a pied de la dernière ascension du Mur. Cette édition du Tour de Wallonie est par ailleurs marquée par l’omniprésence des jeunes coureurs wallons aux avant-postes. Deux coureurs de l’équipe Wallonie-Bruxelles se hissent dans le top-10 final: Olivier Chevalier, 7e et meilleur jeune de l’épreuve, et Laurent Evrard 10e.

  • Vainqueur: Greg Van Avermaet.
    Parcours: 5 étapes pour 874,4 kilomètres du 20 au 24 juillet.

Photos de la course  – Etape 1 / Etape 1(2) – Etape 2 / Etape 2(2) – Etape 3 / Etape 3(2) – Etape 4 / Etape 4(2) – Etape 5