2000

1997
Nouveau changement de nom pour le “TRW” qui devient le “Tour de la Région Wallonne” et bénéficie du soutien régional. Le TRW prend du galon et passe dans la catégorie UCI 2.4 Cette 19e édition prend son départ du nouveau complexe cinématographique “Kinépolis” à Liège. 107 coureurs répartis en 16 équipes composent le peloton. Marc Streel, Thierry Marichal, Christophe Detilloux, Ludovic Capelle, Sébastien Demarbaix et Frank Vandenbroucke, tous wallons, activent le peloton pendant les 6 étapes. “VDB” assure le spectacle presque de bout en bout sans jamais être vraiment menacé.

  • Vainqueur: Frank Vandenbroucke (Bel).
    Parcours: 6 étapes pour 854 kilomètres.

1998
Le “Tour de la Région Wallonne” prend encore du galon en 1996 et se hisse en catégorie UCI 2.5 et s’ouvrent aux groupes sportifs (élites avec contrat). André Losfeld devient président d’honneur et cède la présidence à François Sénéchal, PDG de La Redoute Benelux. Yves Vanassche est directeur général et des compétitions. 96 coureurs et 16 équipes (dont 8 groupes sportifs) composent le peloton. Le prologue revient à Frank Vandenbroucke, vainqueur de l’épreuve en 1997 et qui vient tout juste de rentrer en Belgique des Jeux Olympiques d’Atlanta avec Tom Steels. Glen d’Hollander lui succède pour le maillot jaune dans l’étape d’Amay. Scott Sunderland fait parler la poudre dans le sprint de la 3e étape à Herve. Frank Vandenbroucke, encore lui, signe l’exploit dans l’étape suivante avec 11:30 d’avance sur ses adversaires. Il doit toutefois quitter la course pour privilégier la Coupe du Monde de San Sebastian. L’Allemand Thomas Fleischer finit par s’imposer à cette édition du TRW au terme de la 7e étape à Bouillon.

  • Vainqueur: Thomas Fleischer (All).
    Parcours: 7 étapes pour 805 kilomètres.

1999
Le peloton de cette 20e édition du TRW se compose de 101 partants pour 16 équipes. il est ouvert aux groupes sportifs de division 1 et de division 2, aux équipes nationales et aux clubs d’élites sans contrat. Marc Streel vole la vedette à Frank Vandenbroucke en remportant le prologue chronométré à Ploegsteert, sur les terres natales de VDB. Mais la route va tourner en faveur du Danois Mikael Kineb qui porte le maillot jaune presque d’un bout à l’autre de l’épreuve. La succession des étapes dures et vallonnées se résume à un sérieux mano à mano entre l’équipe dirigée par Jean-Luc Vandenbroucke et celle du Danois Alex Pedersen. L’Italien Giuliano Figueras s’impose à Dinant au terme de la première étape, Ludovic Capelle luis succède le lendemain à Arlon, au nez et à la barbe d’Andreï Tchmil qui gagne le lendemain à Blégny. Figueras double la mise dans la dernière étape à Amay.

  • Vainqueur: Mikael Kyneb (Dan).
    Parcours: 6 étapes pour 835,9 kilomètres.

2000
16 équipes de 7 coureurs participent à cette édition du millénaire du TRW. La météo est capricieuse. Jo Planckaert s’empare de la première étape à Seraing. Tom Steels s’impose au sprint le lendemain à Amay. Leif Hoste triomphe à Houffalize. Axel Merckx prend le maillot au terme de l’étape d’Arlon après avoir bondi dans le sillage de Marc Streel, vainqueur du jour. Frédéric Pinot et Tom Steels s’imposent dans les deux dernières étapes, au sprint, alors qu’Axel Merckx revêt le dernier maillot jaune, définitif, au Boulevard Tirou à Charleroi. Le Bruxellois signe ainsi son premier succès professionnel dans une course par étapes.

  • Vainqueur: Axel Merckx (Bel).
    Parcours: 6 étapes pour 1.104 kilomètres, du 29 juillet au 3 août.

2001
111 coureurs représentant 16 équipes quittent Mouscron et le Stade du Canonnier, fier de sa toute nouvelle tribune. Le premier bouquet revient au sprint à l’Italien Fabrizio Guidi. L’Allemand Bert Grabsch s’impose le lendemain à Clabecq. Glenn d’Hollander s’empare du maillot de leader le lendemain. C’est définitif. Robbie McEwene remporte le sprint à Marche, Bert Roesems bat l’Ecossais David Millar dans le contre-la-montre d’Amay, le Suédois Niklas Axelsson remporte la dernière étape devant Jo Planckaert, signant du même coup la deuxième victoire de cette édition pour l’équipe Merury-Viatel. Jo Planckaert quitte quant à lui ce TRW avec un goût de trop peu: c’est en effet la 3e fois qu’il se classe 2e du classement général final.

  • Vainqueur: Glenn d’Hollander (Bel).
    Parcours: 5 étapes et un prologue CLM pour 935,2 kilomètres, du 3 au 8 août.

2002
Le Tour de la Région Wallonne adopte cette année le programme d’étapes que nous connaissons aujourd’hui: 5 étapes pour quelque 800 kilomètres. Le grand départ est programmé sur l’Esplanade du Casino de Chaudfontaine, théâtre désormais, du départ du Grand Prix de Wallonie vers la Citadelle de Namur, chaque année en septembre. 15 équipes de 7 coureurs composent un peloton fort de 104 coureurs. Parmi ceux-là, des ténors du circuit mondial: l’Italien Paolo Bettini, les Belges Johan Musseuw, Peter Van Petegem, Frank Vandenbroucke… Bettini s’impose d’entrée de jeu et prend le maillot jaune. Le Hainuyer Frédéric Amorison signe un joli coup dans le 2e volet où il s’impose à coups d’audace. Bettini limite la casse et conserve sa tunique. Malgré un beau baroud de Kurt Van De Wouwer et de Stijn Devolder, les lauriers du la 3e étape reviennent à Johan Musseuw. Erwin Thijs lui succède à la 4e. Peter Van Petegem s’impose à Flobecq et Paolo Bettini triomphe au TRW.

  • Vainqueur: Paolo Bettini (Ita).
    Parcours: 5 étapes soit 830 kilomètres, du 29 juillet au 2 août.

2003
Parmi les “stars” engagées dans cette édition 2003 du TRW, on note entre autres, malgré le décevant forfait de dernière minute de Frank Vandenbroucke, l’Italien Michele Bartoli, les Belges Tom Boonen, Peter Van Petegem, Johan Musseuw et le jeune Philippe Gilbert qui évolue dans l’ombre du Français Jacquy Durand au sein de l’équipe de la Française des Jeux…. Ni l’un ni l’autre n’empêche le Belge Nico Eeckhout de lever les bras au terme de la première étape à Charleroi. Le Français Stéphane Berges s’impose à Nivelles au terme de la 2e étape et après un baroud solitaire de 145 kilomètres à l’avant. Il endosse le maillot jaune de leader. L’Italien Michele Bartoli s’impose dans l’étape mosane, la troisième, et devient le nouveau leader. L’action sera rude dans le volet suivant, sous l’impulsion entre autres des Boonen, Bruylandts, Berges, Joachim. Mais c’est finalement au Néo-Zélandais Julian Dean que reviendront les honneurs des bras levés et d’un rapprochement significatif (4 secondes) sur Bartoli au classement général. Et malgré toutes les tentatives de ce dernier pour succéder à Paolo Bettini au palmarès du TRW, le Néo-Zélandais Julian s’impose au final en raflant au passage le bouquet de la 6e étape à Beaufays.

  • Vainqueur: Julien Dean (N-Z).
    Parcours: 5 étapes pour un total de 872 kilomètres, du 28 juillet au 1er août.

2004
La première étape de cette édition du TRW prend son départ à Aubel et propose certaines bosses de “Liège-Bastogne-Liège” (Rosier, Vecquée). Les “Ardennaises” ne jouent pas de rôle déterminant pour le classement général: l’Océanien Hayden Roulston s’impose devant Leif Hoste. L’Italien Fabrizio Guidi, double vainqueur d’étape en 2001, s’impose le lendemain à Arlon. Un jeune Belge, Maxime Monfort, s’est illustré dans ce second volet. Nicolas Reynaud remporte la 3e étape à Nivelles alors que le Français Frédéric Gabriel endosse la maillot jaune. L’Estonien Ian Kirsipuu s’impose en solitaire dans l’étape du Heysel. Le lendemain, pour la première fois de son histoire, le Tour de la Région Wallonne s’envole du Plateau du Heysel à Bruxelles. L’arrivée de cette cinquième et dernière étape s’opère à Charleroi et coûte le maillot jaune à Frédéric Gabriel qui abandonne en cours d’étape. Le Néerlandais Gerben Lowik met à profit les secondes des sprints intermédiaires pour endosser une tunique jaune qu’il ne quittera plus. Le Français Sébastien Chavanel s’impose au sprint.

  • Vainqueur: Gerben Lowik (P-B).
    Parcours: 5 étapes pour 868,2 kilomètres, du 26 au 30 juillet.

2005
Les frères Schleck, Frank Vandenbroucke, Nick Nuyens, Rik Verbrugghe sont au départ de cette édition 2005 du TRW dessinée entre Bruxelles et Namur. Le peloton retrouve le plateau du Heysel pour son grand départ. L’Italien Luca Celli s’adjuge la première victoire de sa jeune carrière au terme de la première étape à Soignies. Le britannique Jeremy Hunt s’impose le lendemain à Nivelles. Celli conserve sa tunique jaune. Luca Paolini triomphe le lendemain dans l’étape du Mur d’Amay, Guido Trenti en fait autant dans l’étape suivante au sommet du Mur Saint-Roch à Houffalize. Celli, qui est en train de terminer ses études universitaires à Bologne, tient bon jusqu’au bout à Namur. La révélation belge de cette édition 23005 du TRW est Olivier Kaisen qui commence sa carrière professionnelle sous le maillot de RAGT Semences. Malgré la mainmise italienne sur cette édition, le Namurois se classe 2e du Tour de la Région Wallonne

  • Vainqueur: Luca Celli (Ita).
    Parcours: 5 étapes pour 866,4 kilomètres, du 25 au 29 juillet.

2006
13 équipes et 89 coureurs composent le peloton de cette 27e édition du TRW qui prend son envol à Flobecq. L’Espagnol Aitor Galdos remporte le premier sprint au Bois-du-Cazier et endosse le premier maillot jaune. L’Italien Fabrizio Guidi s’impose le lendemain à Perwez et prend le maillot jaune. Nico Sijmens triomphe quant à lui dans l’étape du Fourneau Saint-Michel et redonne des couleurs aux coureurs belges en manque de bouquets sur le TRW. Fabrizio Guidi arrache son deuxième succès dans la quatrième étape à Beaufays. L’Australien Baden Cooke conclut en beauté à Wanze, au terme de la 5e étape.

 

  • Vainqueur: Fabrizio Guidi (Ita).
    Parcours: 5 étapes pour 900,2 kilomètres, du 24 au 28 juillet.