Etape 1 – 28 juillet

Fiche technique

Départ. Place Communale à La Louvière, 12h00.
PPO. Rue du Moulinet/Rue Conreur à La Louvière.
Arrivée. Chaussée de Bruxelles à Les Bons Villers, 16h44.
PPO. Chaussée de Bruxelles/Rue JB. Loriaux.
Distance. 193,4 km.
Rushes. Beloeil (km 60,4), Ronquières (km 108,2), Marbaix (km 146,1).
GPM (1). Côte d’Henripont (cat. 2, km 102,2).
Ravitaillement. Soignies (km 90,6).
Circuit local. 38,5 km, entrée km 137,4 à Villers-La-Ville. 1er passage de la ligne d’arrivée km 154,9, 15h50.

Parcours 1
Etape 1: itinéraire-horaire
Profil 1
Etape 1: derniers kilomètres
Etape 1: accès départ

Etape 1: implantation départ

Etape 1: accès arrivée
Etape 1: implantation arrivée

 

Présentation de l’étape

Le grand départ du VOO Tour de Wallonie 2018 se fait à  La Louvière, au cœur du Hainaut. C’est une première! Quoique… Les 4 Jours du Hainaut Occidental, ancêtre du Tour de Wallonie, étaient partis de La Louvière en 1984, alors que la course était réservée aux amateurs internationaux. Le départ avait été donné sur l’esplanade de la gare. Le déplacement de coureurs s’était fait en train spécial, au départ de la gare de Tournai. La victoire du jour était revenue à l’Allemand de l’Est Mario Kummer. La « Cité des Loups » est donc une inconditionnelle du vélo, et à plus d’un titre! L’Eurométropole Tour y prend ses quartiers de départ depuis plusieurs années. La ville est par ailleurs commune-pilote depuis 2011 dans le cadre du projet « Wallonie Cyclable ». La Louvière est, par ailleurs, le point d’aboutissement de la « Véloroute des Carnavals », 113 kilomètres au départ de Tubize via les villes carnavalesques en Hainaut. La cité est également sur le parcours de « Canaux, fleuves et rivières », 190 kilomètres de Leers-Nord (Hainaut) à Anhée (Namur). Ces parcours s’inscrivent dans la promotion du tourisme en Wallonie de Wallonie-Belgique-Tourisme.
A la découverte de La Louvière et ses alentours à VELO (Vidéo)

Le parcours. Après le départ de La Louvière, le peloton prend la direction de l’Ouest du Hainaut via Le Roeulx, commune bien connue, notamment, pour les bières de la brasserie Saint-Feuillien. Les coureurs prennent la direction de la région montoise via Maisières, Ghlin et Baudour où on trouve un important zoning industriel au sein duquel se situe  le centre de données de Google. Le parcours prend la direction du Hainaut occidental en longeant le zoning industriel de Tertre en direction de Beloeil où est fixé le premier sprint intermédiaire du Tour de Wallonie 2018. L’entité est bucolique et princière: le Château de Beloeil, qualifié de « Versailles Belge », est la résidence des princes de Ligne depuis le XIVe siècle. Arrès l’incursion en Hainaut occidental, les coureurs mettent le cap vers Chièvres, où se situe la base aérienne de l’OTAN qui abrite le 309th Airlift Squadron. Brugelette et Cambron-Saint-Vincent sont en vue: on distingue la grande tour du Parc animalier Pairi Daiza qui abrite, sur quelque 65 hectares, plus de 7.000 animaux de près de 600 espèces. Le parc a été élu meilleur zoo d’Europe en 2018.

Le parcours de la première étape retourne vers la région du Centre via le pays de la Pierre Bleue, Soignies.La seule difficulté du jour, la côte d’Henripont (cat. 2), est en vue: 3,2 kilomètre, 2,6 %. Le paysage est vallonné. Nous sommes dans la région de la crête de partage entre le bassin de la Meuse et celui de l’Escaut. Ce relief a imposé la construction de plusieurs ouvrages sur les voies navigables, comme le Plan Incliné de Ronquières que les coureurs vont apercevoir après 108 kilomètres de course. Ce Plan Incliné a été mis en service en 1968, sur le canal Bruxelles-Charleroi. L’ouvrage monumental compense une dénivellation de 68 mètres sur 1.432 mètres de long et permet aux bateaux de 1.350 tonnes de franchir la crête de partage en une seule fois, en 22 minutes. C’est à Ronquières qu’est disputé le 2e sprint intermédiaire.

Le peloton quitte le Hainaut et file vers le Brabant Wallon pour un petit crochet par Nivelles, capitale du Roman Païs de Brabant, terre de Jean de Nivelles, de la succulente tarte al djote, spécialité locale à base de bettes et de fromage à déguster avec un verre de Jean de Nivelles blonde, qui fait la fierté de la confrérie du même nom. Villers-La-Ville et son abbaye sont en vue. Les ruines de l’édifice relèvent, aujourd’hui, du patrimoine majeur de Wallonie. On peut y découvrir une micro-brasserie, des plantes à cuisiner et à déguster, des savoirs et remèdes d’autrefois, un vignoble…

L’entrée dans le circuit local s’effectue au kilomètre 137,4 via une longue zone pavée de 3,9 kilomètres. Le circuit passe par les villages Mellery, Tilly, Marbaix où est jugé le 3e et dernier sprint intermédiaire. Les coureurs reviennent en Hainaut pour franchir une première fois la ligne d’arrivée à Les Bons Villers. L’entité fait sa grande entrée dans la famille des villes-étapes du VOO Tour de Wallonie. Le circuit local traverse Rêves, Loupoigne, Baisy-Thy, dans l’entité de Genappe, Sars-Dames-Avelines, Mellery, Tilly dans l’entité de Villers-La-Ville. L’arrivée est jugée à la Chaussée de Bruxelles à Les Bons Villers.

L’arrivée de la première étape est jugée à Les Bons Villers qui accueille le VOO Tour de Wallonie pour la première fois. La commune est très rurale, deux tiers de son territoire étant exploité par des agriculteurs. Elle doit d’ailleurs son nom aux « bonnes terres » qui la composent. L’entité a notamment vu naître le saint frère Mutien-Marie, le violoncelliste et compositeur belge Adolphe Biarent, le poète Paul Vanderborght, l’ancien premier ministre et président du Parlement européen Jean Duvieusart, ou encore Arthur Grumiaux, gloire de l’école belge du violon. > A la découverte de Les Bons Villers (Vidéo).

 

Les enjeux sportifs

Grégory Habeaux: « Un départ dans la région hainuyère, à La Louvière dans le cas présent, est toujours propice à un coup de bordure, si le vent est de la partie, dans les lignes droites bien dégagées. La première étape d’un tour se roule toujours comme une course d’un jour: il faut donc être attentif dès le départ car une échappée importante peut toujours se créer dans les premiers kilomètres. On avait d’ailleurs pu le constater quand le Néerlandais Niki Terpstra avait gagné en 2015. Dans la finale, une longue zone pavée de près de 4 kilomètres est à franchir à deux reprises. Il ne restera alors que 15 kilomètres à la sortie du 2e passage et le rythme sera très élevé jusqu’à l’arrivée à Les Bons Villers. Un groupe de costauds pourrait déjà faire des écarts. »

 

Tourisme

La Louvière, berceau du spectacle de Céline Dion – Bois-du-Luc, patrimoine de l’UNESCO – 101 ans d’histoire au fil de l’eau – Piloter un bateau sur le Canal du Centre – La Cantine des Italien, un air de guinguette au bord de l’eau – L’ascenseur funiculaire, un mastodonte dans le paysage – P.A.R.C., le plus grand musée de Belgique – Au cœur du Parc des Canaux et des Châteaux.

Vers notre dossier La Louvière
Vers notre dossier Les Bons Villers