Entre Brabant, Meuse et Hesbaye

Etape 1. Genappe – Héron (20/07)

Le Brabant wallon retrouve le Grand Départ du Tour de Wallonie pour la première fois depuis 2008, quand Tubize avait lancé les débats. Dans cette première étape, le peloton traverse le Brabant wallon et la province de Namur pour converger vers Héron, première ville d’arrivée en province de Liège. Cette étape, dessinée entre Brabant, Meuse et Hesbaye, devrait sourire aux sprinters.

 

 

L’étape 1 en chiffres

  • Distance. 185,7 km.
  • Départ fictif. Genappe, 12h15 (7, 2 km).
  • Départ réel. Villers-La-Ville, 12h29.
  • Arrivée. Héron, 16h54.
  • Ravitaillement. Km 97, Achêne.
  • GPM (4). km 90 Côte de Froidvau à Dinant (2e cat.), km 113 Côte de Vincon à Vincon (2e cat.), km 139,9 Côte du Fond des Malades à Couthuin (2e cat.), km 164,4 Côte de Marneffe à Marneffe 2e cat.)
  • Sprints (3). km 50,7 (Annevoie-Rouillon), km 104,8 (Ciney), km 157,10 (Burdinne).

 L’Ethias Tour de Wallonie s’élance pour la première fois depuis 2008, avec le départ à Tubize, dans le Brabant wallon, à Genappe. Le début de cette étape est tracé sur un parcours ouvert au vent. Le peloton traverse assez rapidement la province brabançonne pour se diriger vers Namur, plus précisément vers Malonne et une petite incursion dans la vallée de la Haut-Meuse. Le premier sprint de l’Ethias Tour de Wallonie 2021 est disputé tout près des Jardins d’Annevoie. Les coureurs prennent la direction de Dinant via Ermeton et abordent une partie un peu plus vallonnée du parcours, avec les côtes de Froidvau et de Vicon qui conduisent sur le plateau du Condroz et la vallée de la Meuse à Andenne. Les coureurs abordent la côte de Fonds des Malades pour remonter sur Couthuin, avant d’entrer sur le circuit local de 35 kilomètres. Le peloton passe la ligne d’arrivée à Héron une première fois avant de se diriger vers la côte de Marneffe. Les routes sont ici assez étroites et sinueuses.

 

« Cette première étape n’est pas très dure, même si elle comporte quelque 2.500 mètres de dénivelé. Elle offre aux coureurs une bonne mise en jambes pour la suite de la compétition. L’étape devrait, en principe, sourire aux sprinters. Le vent, s’il s’invite aux débats, pourrait toutefois jouer un rôle dans la finale. La ligne droite d’arrivée est assez longue et présente un faux plat montant qui pourrait s’avérer usant pour les sprinters. »

Christophe Brandt, TRW Organisation

 

 

Documents utiles

 

Grand Départ: GENAPPE, terroir de l’histoire

Genappe est, pour la première fois, la ville du Grand Départ du Tour de Wallonie. Nous sommes dans la plus grande commune du Brabant wallon: elle s’étend sur 9.040 hectares et compte aujourd’hui 15.545 habitants.

Genappe est située au carrefour de grands pôles touristiques, Waterloo et sa célèbre butte du lion, Villers-la-Ville et ses admirables ruines, Nivelles et sa magnifique collégiale ou encore Louvain-La-Neuve, cité universitaire et ville nouvelle. L’entité de Genappe est composée de huit villages ruraux: Baisy-Thy, Bousval, Genappe, Glabais, Houtain-le-Val, Loupoigne, Vieux-Genappe, Ways, ainsi que de nombreux hameaux, Bruyère-Madame, La Falise, Le Roy, Les Flamandes ou le Trou-du-Bois.

Genappe est une ville chargée d’histoire, des comtes de Boulogne au XIe siècle, au séjour de Dauphin de France, futur Louis XI, au XVe siècle, au Régime français, à la Bataille des Quatre Bras, le 16 juin 1815, à la Bataille de Waterloo, le 18 juin 1815… Les paysages campagnards de cette belle entité déroulent à perte de vue leur charme perlé de ces magnifiques fermes en carré typiquement brabançonnes, de ces châteaux et monuments témoins du passé. Autant d’invitations à la découverte et à la promenade via les nombreux circuits balisés et le Ravel de l’ancienne ligne de chemin de fer 141 qui longe le site de l’ancienne sucrerie locale.

Genappe est fière de son terroir authentique, de ses producteurs et de ses commerces locaux, de ses restaurants, de ses apéros sur l’herbe, de sa culture: fière, aussi, de son folklore, de son carnaval, des fêtes de la Saint-Barthélémy et de Louis XI. Genappe est une invitation au « bon vivre »…

www.genappe.be

Arrivée: HERON, Terre de Meuse

La commune de Héron accueille pour la première fois une arrivée du Tour de Wallonie. Le peloton et la caravane sont au cœur de la Hesbaye, dans le superbe Parc naturel Burdinale-Mehaigne, un territoire « naturellement humain ».

La commune s’étend sur 38,32 km2, dont plus de 75 % de surfaces agricoles. Elle compte 5.500 habitants et comprend les villages de Couthuin, Héron, Lavoir et Waret-L’Evêque, ainsi plusieurs hameaux et lieux-dits. Héron-village est situé à flanc de coteau et dominé par la superbe église Saint-Martin.

Historiquement, le village fut brûlé par le comte de Namur en 1321. Au XIVe siècle, Héron était un site d’extraction de plomb et d’argent. Au XIXe, on y exploitait des mines de fer et des carrières de pierre à bâtir et de pierre de taille. Ces industries ont amené au fil du temps une forte immigration vers la commune.

L’arrivée à Héron est une invitation à monter en selle. Le Parc naturel Burdinale-Mehaigne est un véritable paradis pour les marcheurs, les coureurs et les cyclistes. Le Parc s’étend sur 11.000 hectares et sur les communes de Burdinne, Braives, Wanze et Héron. Il comprend deux sites Natura 2000, la Vallée de la Burdinale et la Vallée de la Mehaigne et la réserve naturelle du « Marais de Hosdent ». Le Moulin Ferrières, antenne de la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse, est au centre d’un vaste réseau de promenades et de randonnées que les promeneurs agrémentent de la dégustation de la bière locale « Léopold7 » produite à la brasserie tout aussi locale installée dans le château-ferme de « La Marsinne » à Cothuin. La démarche y est éco-responsable, à l’image de toute la région.

www.heron.be