Les pavés et des sprinters en Hainaut

Etape 5 – 27/007 – Le Roeulx – Chapelle-le-Herlaimont – 200,09 km

* Rouleurs-Baroudeurs – GPM 1 – Sprints 3 – D+ 1.519 m.

La cinquième et dernière étape de l’Ethias Tour de Wallonie est hainuyère et brabançonne à la fois. Au départ du Roeulx, les coureurs s’envolent vers le Brabant wallon avant de retrouver le Hainaut en direction du circuit local et de l’arrivée à Chapelle-lez-Herlaimont. Particularité du jour: l’apparition de secteurs pavés. Auront-ils raison du jeu des sprinters?

 

Le Roeulx, patrimoine, canal et… bière

La cinquième et dernière étape du l’Ethias Tour de Wallonie prend son envol dans le Hainaut en direction de l’arrivée finale à Chapelle-lez-Herlaimont, via le Brabant wallon. Le Roeulx, cité de la région du Centre, regroupe les communes de Gottignies, Mignault, Thieu, Ville-sur-Haine et Le Roeulx. Près de 9.000 Rhodiens y habitent. Nous sommes en bordure des zones industrielles très actives de Soignies et de La Louvière, au cœur d’un noeud de communication multimodal, au carrefour de l’Europe.

Le patrimoine de la ville est important. Le visiteur appréciera, notamment, l’« Ancien Hôpital Saint-Jacques du Roeulx »: depuis ses origines en 1202, l’hôpital Saint-Jacques du Roeulx a accueilli malades et pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Cet ancien hôpital devint jusqu’à l’aube du 21e siècle un hospice pour personnes âgées et, aujourd’hui encore, ses murs ont su préserver l’intimité et le charme que l’histoire lui a insufflés. Le « Mémorial Price » est une autre curiosité: il fut inauguré en novembre 2018, à l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Il est érigé à l’endroit où le dernier soldat du Commonwealth, George Price, 26 ans, fut tué lors du conflit. Le « Château du Roeulx » est étroitement lié à l’histoire des Pays-Bas et tout particulièrement aux fastes du Hainaut. Il accueillit dans ses murs de nombreux souverains ou grands personnages de l’Histoire: Philippe le Bon, Charles le Téméraire, Charles Quint, Philippe II, Marguerite de Parme, Marie de Médicis ou encore Wellington en furent les hôtes… Il est aujourd’hui, et ce depuis près de six siècles, la propriété de la famille des Princes de Croÿ. Privé, il ne peut actuellement plus être visité. Nous sommes dans la région du Centre et du… Canal du Centre qui « offre » le franchissement d’une crête de partage des eaux de plus de 70 mètres entre les bassins de l’Escaut et de la Meuse. L’ascenseur de Strépy-Thieu a permis le rachat de la « difficulté » en une seule fois ainsi qu’à des péniches au gabarit de 1.350 tonnes de franchir le cap, laissant l’ancien canal « historique » du Centre et à ses 4 ascenseurs hydrauliques aux paisibles rêveries des touristes. L’ascenseur n°4 est situé à Thieu: il dispose d’une élévation de 16,93 mètres. Et puis, Le Roeulx, c’est aussi le pays de la bière et de la Brasserie familiale Saint-Feuillien, fondée en 1873. (Photos Le Roeulx)

Vitrine à l’international – « L’Ethias Tour de Wallonie est une merveilleuse occasion de mettre notre ville à l’honneur tant au niveau wallon qu’au niveau international. Ce départ, 3 ans après avoir accueilli le grand départ en 2019, expose également l’attrait touristique de notre ville. Une belle occasion de mettre à l’honneur notre patrimoine et notre culture de la fête au Roeulx. Nous sommes également conscients de l’importance de l’esprit sportif et cycliste pour les Rhodiens. La proximité des canaux et du RAVeL sur les voies hydrauliques nous montre, lors de chaque week-end ensoleillé, l’engouement de nos concitoyens pour le vélo. Accueillir le Tour permettra indéniablement de renforcer ce lien fort entre les Rhodiens et le Tour de Wallonie. Au fil des années, la cité rhodienne se place comme ville du cyclisme et ville étape du magnifique Tour de Wallonie. Comme en 2019, lors de la quarantième édition de la course, notre centre-ville accueillera le départ d’une étape. Changement important: le départ ne se fera pas de la place du Château, mais de la Grand-Place, face à l’Hôtel de Ville. » (Benoît Friart, bourgmestre)

 

 

www.leroeulx.be

 

Chapelle-lez-Herlaimont, le cité des Tchats

Bienvenue dans la ville de l’arrivée finale de l’Ethias Tour de Wallonie 2022, Chapelle-lez-Herlaimont! Nous sommes en Hainaut, entre La Louvière et Charleroi. L’entité, forte de ses quelque 15.000 citoyens chapellois, regroupe les villages de Piéton et de Godarville. Chapelle était, dans l’Antiquité, une forêt charbonnière. La houille y sera exploitée plus tard. Le village de Chapelle remonterait au XIIe siècle. Le mot « Herlaimont » fait référence à un lieu-dit « Herlaymon »: un prieuré y fut érigé au XIIe siècle. Il sera nommé, au XVIIIe, « Prieuré et Chapelle d’Herlaymon ».

Chapelle-lez-Herlaimont est fière de son folklore, notamment, de son carnaval de la « Laetare », le deuxième le plus important après celui de Binche. La cité est celle des « Tchats » rappelant ces « Tchaploûs », habitants de « èl Tchapel », Chapelle en wallon. A Chapelle-lez-Herlaimont le touriste profitera, entre autres, du centre de délassement de Claire-Fontaine à Godarville, ainsi que de spécialités locales comme le « gâteau des Tchats » pu encore le « thé des Tchats », doux mélange de thé noir, d’amandes, de cannelle, de rose, de pistaches et de pommes…

 

« L’édition 2022 de l’Ethias Tour de Wallonie verra les coureurs franchir la ligne d’arrivée de la dernière étape à Chapelle-lez-Herlaimont! Nous connaîtrons le grand vainqueur du TRW le 27 juillet en fin d’après-midi. Notre commune sera ainsi mise à l’honneur comme l’auront été toutes les villes-étapes au cours des jours précédents. La course wallonne constitue une charnière de la saison cycliste à la sortie du Tour de France et à la veille des grandes épreuves de deuxième partie de saison. Nous serons en pleines vacances d’été et nos concitoyens et commerçants sauront apprécier l’événement à sa juste mesure. » (Karl De Vos, bourgmestre)

 

 

 

 

https://chapelle-lez-herlaimont.be

 

L’étape en bref

La dernière étape de l’Ethias Tour de Wallonie prend son élan dans une ville bien connue de la course, Le Roeulx, qui rappelle les souvenirs d’un beau départ en 2019. Nous sommes dans le Hainaut. Pour la première fois depuis le début de l’épreuve, les coureurs vont trouver des secteurs pavés sous leurs roues: sept secteurs sont en effet au menu du jour, à Montignies-lez-Lens, à Villers-la-Ville, à Les-Bons-Villers, à Thiméon et à Pont-à-Celles, à passer deux fois dans le circuit local. Le passage par Ronquières -célèbre pour son Plan incliné sur le canal Bruxelles-Charleroi- est synonyme de montée avec la Côte du Point du jour, seule difficulté répertoriée de la journée (km 67). De là, l’Ethias Tour de Wallonie met le cap sur le Brabant wallon sur 70 kilomètres avant de retrouver le Hainaut et de se diriger vers l’arrivée finale à Chapelle-lez-Herlaimont, via le Pays de Charleroi, Pont-à-Celles, Trazegnies, Courcelles, Godarville. »

 

L’enjeu sportif par Christophe Brandt, adm. dél. de TRW Organisation

« Cette cinquième et dernière étape oublie les longues bosses et les difficultés des Ardennes pour retrouver des routes plus plates en Hainaut. En échange, sept secteurs pavés sont au programme. L’étape est hainuyère. Elle part du Roeulx pour se diriger vers l’ouest. Les routes sont plates et bien larges dans les 60 premiers kilomètres. Les coureurs reviennent dans la région du Centre pour remonter à Ronquières et faire une incursion dans le sud du Brabant wallon, à Ittre, Ophain, Lasnes, Ottignies, Court-Saint-Etienne, où les routes ne sont jamais vraiment plates et où les côtes sont plus nerveuses. Une fois de retour dans le Hainaut, les coureurs trouvent rapidement le circuit local de 31,59 kilomètres. Le circuit, à parcourir une fois, proposera le double le passage du secteur pavé de Pont -à-Celles. On peut s’attendre à un sprint massif même si les trois derniers secteurs pavés consécutifs dans le circuit local peuvent jouer un jeu dans l’issue finale: des mouvements de courses pourraient s’y créer avec les sprints bonifications qui sont placés à la sortie des pavés. »