Les sprinters à la manoeuvre

Etape 3 – 25 juillet – Visé – Rochefort – 194,3 kilomètres

* Puncheurs-Grimpeurs – GPM 5 – Sprints 3 – D+ 3.084 m.

La troisième étape étape de l’Ethias Tour de Wallonie se déroule entre les provinces de Liège et de Namur, entre Visé et Rochefort.
Cette étape présente plus de 3.000 mètres de D+ et un circuit local de 62 kilomètres où les puncheurs vont pouvoir s’exprimer. De quoi éviter un sprint pour la gagne?

 

Visé, cité de l’oie

A mi-chemin entre Liège et Maastricht, près de la frontière avec les Pays-Bas, la capitale de la Basse-Meuse est aussi celle de l’Oie. Bienvenue à Visé, ville-départ de la troisième étape de l’Ethias Tour de Wallonie! Visé est au cœur de la région de Basse-Meuse. L’entité, qui compte quelque 17.000 Visétois(es) regroupe les communes de Lanaye, Lixhe, Richelle, Argenteau, Cheratte, Visé, ainsi que quelques hameaux. Visé a été une ville martyre lors du premier conflit mondial. C’est ici que les premiers gendarmes et fantassins belges ont été tués par les forces allemandes en 1914.

Le patrimoine historique de Visé est riche. La ville compte dans ses murs trois gildes d’arbalétriers et d’arquebusiers reprises comme chefs-d’œuvre du Patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La châsse de Saint Hadelin, disciple de Saint Remacle, fondateur de l’abbaye de Stavelot, est conservée à Visé. L’Hôtel de Ville est un fleuron de la Renaissance mosane. Visé possède un perron et une statue -ou fontaine-, considérée en principauté liégeoise comme un symbole de l’autorité du Prince-Evêque. Le perron servait de plate-forme aux crieurs publics. Visé, c’est aussi l’Ile Robinson sur la Meuse, centre de loisirs et de sports. A Visé, nous sommes dans le « Cité de l’Oie » et beaucoup de Visétois font partie de la « Confrérie de la Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier ». On déguste ici « l’oie à l’instar de Visé », préparée dans un bouillon de légumes avant d’être panée et servie avec une sauce à l’ail…

La détente, un art de vivre…

Coup de cœur visétois… « Bonne ville de la principauté de Liège, Visé a le privilège d’être la capitale de la Basse-Meuse. Visé est une ville qui mérite le détour pour le touriste épris de découvertes. Elle offre une multitude de trésors, richesses architecturales ou œuvres d’art inestimables. Traverser Visé, c’est s’ouvrir à la flânerie au milieu de vertes étendues, c’est vibrer au rythme du centre-ville. Visé est blottie entre deux grandes villes, Liège et Maastricht, une situation qui accentue son importance en tant nœud de communication et la fréquentation touristique. Ville commerçante, ville de loisirs, de traditions, de sport et de culture, Visé est un lieu où il fait bon vivre, où la détente est érigée en art de vivre. » (G. Jolly)

 

Eddy Merckx vainqueur à Visé

En 1965, le 15 août, le départ du critérium de Visé organisé par « Les Amis de la Pédale » était fixé à 16 heures pour un périple de 100 kilomètres couronné par des prix d’une valeur de 50.000 francs belges. Le circuit partait du Boulevard, montait l’avenue Albert 1er, puis descendait la rue de la Fontaine Deux rues. Eddy Merckx gagna la course. Le « cannibale » est revenu plusieurs fois à Visé, dont le 18 juin 2004 lorsque le thème de « Festivisé » était le cyclisme. On vit “Eddy” avec son ancien équipier, le régional de l’étape, Joseph Bruyère…

www.vise.be

 

Rochefort, Haute-Lesse et trappiste

 

Rochefort est la ville d’arrivée de la troisième étape de l’Ethias Tour de Wallonie. Nous sommes en province de Namur, aux confins de la Famenne. La cité est la ville principale des deux vallées qui forment la région de la Haute-Lesse. Depuis la fusion des communes en 1977, l’entité de Rochefort regroupe Ave-et-Auffe, Buissonville, Éprave, Han-sur-Lesse, Jemelle, Lavaux-Sainte-Anne, Lessive, Mont-Gauthier, Villers-sur-Lesse, Wavreille et Rochefort.

La patrimoine rochefortois est important: il comprend, notamment la Villa gallo-romaine de Malagne et son archéosite, le château comtal, le château de Lavaux-Sainte-Anne, le monument Lafayette, qui rappelle l’arrestation du célèbre général à Rochefort en 1972, l’abbaye Notre-Dame de Saint-Rémy où est brassée la bière « Rochefort » bien connue des amateurs de trappiste. Rochefort comprend également d’incontournables lieux naturels, comme la grotte de Lorette, creusée par la Lomme, le domaine de Grottes de Han, l’anticlinal de la Cluse du Ry d’Ave à Han-sur-Lesse… Rochefort, c’est aussi une terre de tradition cycliste. Son vélodrome “de Rochefort-Jemelle” en est un des lieux emblématiques.  Situé au coeur d’un écran de verdure, il a fêté ses 20 ans en 2021. Il est prisé pour ses rendez-vous de compétitions et d’entraînements, pour petits et grands. (Photos Rochefort 2010)

www.rochefort.be

L’étape en bref

Après le départ à Visé, le peloton prend la direction de Dalhem, Blegny, Soumagne et Olne où est jugé le premier sprint intermédiaire. Trois côtes se succèdent ensuite, la côte du Doyard (km 30), la côte de Chambralles (km 47) à Aywaille, et la côte de Malboutée (km 69,5), dans l’entité de Durbuy où les coureurs vont évoluer pendant quelque vingt kilomètres avant de mettre le cap sur Erezée, Hotton et Marche-en Famenne. L’entrée sur le circuit local à Rochefort, en province de Namur, se fait au km 130. Après un premier passage de la ligne d’arrivée (km 131), les coureurs s’engagent dans une boucle de 62 kilomètres autour de Rochefort au cours de laquelle sont disputés deux sprints intermédiaires. Deux côtes, d’Ambly (km 148) et du Fays (km 160), sont également au menu.

L’enjeu sportif par Christophe Brandt, adm. dél. de TRW Organisation

« Cette troisième étape est exigeante, mais un peu moins que la veille. Le début de l’étape est accidenté, notamment du côté Blégny, Soumagne, Aywaille, en direction des Ardennes. La traversée de la Famenne, dans la région de Marche, ne comporte pas de grosses difficultés. La ligne d’arrivée est passée une première fois à 62 kilomètres du but. La grande boucle locale propose deux côtes qui tenteront les vrais puncheurs. Pour la gagne? Pas sûr du tout! La finale se déroule sur des routes larges, via, entre autres, Han-sur-Lesse. Je vois un peloton de 70 coureurs pour le sprint final. »