PLANCKAERT

Baptiste Planckaert: «Prêt pour un VOO Tour de Wallonie dur»

MONCEAU-SUR-SAMBRE, 22/07/2016 – Après sa reprise de saison au GP Cerami, mercredi, Baptiste Planckaert (Wallonie-Bruxelles - Group Protect) entre dans le VOO Tour de Wallonie avec ambition. Le leader de l’UCI Europe Tour reconnaît toutefois la dureté du parcours du VOO-TRW 2016. «Le VOO Tour de Wallonie est composé d’étapes dures et d’étapes moins dures», explique Baptiste Planckaert. «Je pense que ça sera compliqué pour jouer un rôle au niveau du classement général, mais on ne sait jamais à l’avance comment une course peut se dérouler. Je vais dès lors d’abord me concentrer sur les étapes moins dures que sont les deux premières, où les sprinters peuvent s’exprimer. Je verrai par la suite comment évoluer. La dernière étape est la plus dure de toutes. Nous avons reconnu les deux étapes ardennaises avec l’équipe et j’ai remarqué que les bosses sont plus nombreuses que les «GPM» qui sont officiellement répertoriés. En tout cas, c’est un grand VOO-TRW qui s’annonce et il faudra que je sois vigilent avec mes co-équipiers à l’avant du peloton pour ne pas nous faire surprendre quand les formations du World Tour mettront en route.»

Baptiste Planckaert a préféré l'entraînement en Belgique au stage en altitude à Livigno avec son équipe. «Je me sens très bien pour entamer le programme de la 2e partie de la saison. J’ai pris le repos nécessaire après le printemps. Je me suis bien entraîné. Je gagnerai encore en explosivité ces prochains jours. Je suis donc prêt. Je n’ai toutefois pas participé au stage en altitude avec l’équipe à Livigno (Ita) car j’étais tombé malade avant le championnat de Belgique et je n’étais donc pas assez entraîné pour bénéficier complètement du stage. J’ai donc opté pour travailler de mon côté.»