BRUXELLES - PROFONDEVILLE - 25 juillet 2017


Etape 4 - 25 juillet - Bruxelles- Profondeville - 164,1 km

Du poumon vert de la Capitale aux bords de Meuse 


La 4e étape du VOO Tour de Wallonie 2017 monte vers la capitale. Bruxelles a déjà été visitée par le TRW, L’arrivée de la 4e étape en 2004 avait été jugée au Plateau du Heysel d’où était partie la 5e étape. Bruxelles et le Heysel avait également accueilli le grand départ de l’édition 2005. Cette année, le Bois de la Cambre est le théâtre des opérations de départ de la 4e étape. Pour Profondeville, par contre, certes habituée à une arrivée du Tour de Namur, accueillir le VOO Tour de Wallonie est une première. Mais la cité mosane n'est pas une inconnue de la Petite Reine...

LIVE FR - NL

Le 4e volet du VOO Tour de Wallonie 2017 présente un parcours peu vallonné et destiné aux sprinters qui vont en découdre dans l'après-midi en bord de Meuse. Le peloton prend son envol au cœur du Bois de la Cambre, non loin du "Kiosque", à l'Avenue des Attelages. Le Bois, partie enclavée dans la ville de Bruxelles de la Forêt de Soignes, a été conçu par l’architecte allemand Edouard Kellig, en 1862. Réputé comme lieu mondain de Bruxellles, il comprenait jadis une laiterie, le « Théâtre de Poche », un lac artificiel, un hippodrome et… un vélodrome! Aujourd’hui, le Bois de la Cambre est le poumon vert de Bruxelles. C’est de là qu’est extrait, le 9 août de chaque année, un jeune hêtre qui est transporté en cortège via Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek et Bruxelles où il est érigé à la fête traditionnelle du « Meyboom » (Arbre de Joie), au carrefour des rues des Sables et du Marais. La fête symbolise une victoire des Bruxellois sur les Louvanistes au début du XIIIe siècle. C’est aussi dans la Bois de la Cambre que des soldats anglais jouèrent au cricket la veille de la Bataille de Waterloo, le 17 juin 1815. L’endroit s’appelle aujourd’hui la « Pelouse des Anglais »…

Du Bois de la Cambre, le peloton plonge vers le Sud et Rhode-Sainte-Genèse en Brabant Flamand, Waterloo et Braine-L’Alleud, en Brabant Wallon, théâtres de la Bataille de Waterloo en 1815. Nivelles, capitale du Roman Païs de Brabant où Jean de Nivelles sonne les heures au sommet de la Collégiale Sainte-Gertrude, ouvre la route vers la province de Namur en passant par le Hainaut, à Brye, dans l’entité de Fleurus. Les fans de produits locaux auront certainement dégusté la célèbre "tarte al d'jote" où la poirée et le fromage blanc sont rois, arrosée d'une bière "Jean de Nivelles" avant de quitter le Brabant Wallon.
L’entrée en province de Namur se fait par Tongrinne, dans l’entité de Sombreffe. Nous sommes sur le théâtre de la Bataille de Ligny qui opposa, le 16 juin 1815, les troupes prussiennes à l’armée française de Napoléon 1er. Le peloton progresse dans le Namurois via Bothey et Mazy, dans l’entité de Gembloux, avant de pointer vers Namur via Temploux et Flawinne, où l’on enterre le mannequin Vital à la fin de chaque kermesse. Le Château de Flawinne du XVIIe siècle est classé au Patrimoine immobilier Wallon. Le 2e bataillon de commandos est caserné à au Quartier du sous-lieutenant Thibaut à Flawinne. Fait sordide de l'histoire:10 paracommandos de la caserne furent assassinés en 1994 au Rwanda. Après Flawinne, direction Namur et Erpent, dont « La Printanière » fait le bonheur des joggeurs au début de la saison de course à pied. Le peloton passe à Lives, ancienne capitale de l’industrie de la pierre qui compte quatre sites classés au patrimoine de la Région Wallonne, dont l’église Saint-Quentin et son presbytère. Andenne et son village de Sclayn (dites Scla-in) pointent à l’horizon. Nous sommes en bord de Meuse. La grotte « Scladina » est un des sites préhistoriques belges majeurs. C’est sur ce site que les seules traces de l’Homme de Néandertal en Belgique ont été découvertes à la fin des années 1970. Le peloton traverse Andenne, où on apprécie le Carnaval des Ours chaque année à la Laetare. Le patrimoine d’Andenne est riche avec, entre autres, la Collégiale Saint-Begge du XVIIIe siècle, la maison du chanoine Pierre-François Bottemane du XVIIe siècle, la fontaine Sainte-Begge et la fontaine de l’ours, la Tour carrée, le Porte Saint-Etienne… Le 2e GPM, la Côte du Peu d’Eau, réveille les ardeurs et le peloton se dirige vers Spontin, bourg d’eau et de pierre, célèbre pour ses sources d’eau minérale et pour son château moyenâgeux qui flirte avec les eaux vives du Bocq. Le "Chemin de fer" du  même nom permet de découvrir les multiples charmes de la magnifique vallée entre Ciney et Purnode.

Le détour par Yvoir est incontournable, parce qu'il faut notamment s’y souvenir du titre national d’Eddy Merckx en 1970. Le circuit local final approche… Les Jardins d’Annevoie sont en vue. Les coureurs plongent vers le bord de Meuse et entrent très vite dans Profondeville via les villages de Rivières et BurnotAu premier passage de la ligne, il reste au peloton 24,6 kilomètres pour positionner ses sprinters, sur les routes parfois étroites de Bois-de-Villers, Arbre et Bioul, avant de retrouver la N92 à Annevoie-Rouillon et de préparer le sprint à Profondeville. La superbe commune connaît bien le vélo pour, entre autres, accueillir une étape du Tour de Namur. C’est aussi la ville du baron Louis Empain, de l’organiste André Brasseur, de l’acteur Benoît Poelvoorde, du réalisateur Benoît Mariage. Nous sommes dans le Condroz, en bord de Meuse. La fraise est ici le produit local par excellence que les gens du cru et bien d’ailleurs apprécient sous toutes ses formes chaque année au printemps. Profondeville est aussi fière de son patrimoine: le « Château de Lesves », le chemin de halage en pavés du XIXe siècle entre Rouillon et Rivière, la Chapelle dite « du Loup » sur la route de Saint-Gérard…


A voir...

Chemin de Fer du Bocq. Construite de 1890 à 1907, fermée au trafic « voyageurs » en 1960 et au trafic « marchandises » en 1983, la ligne « du Bocq » fut remise en service par des bénévoles passionné en 1992. Aujourd'hui, les trains de cette pittoresque ligne secondaire accueillent les touristes durant tout l'été, de Ciney à Braibant et la gare de Sovet, jusqu’au village de Senenne par un viaduc en pierre, vers Spontin et Dorninne-Durnal ensuite. C’est là que commence la partie la plus spectaculaire de la ligne jusqu’à Purnode, un tronçon de deux kilomètres comptant pas moins de 3 tunnels et 5 viaducs. Le Festival du Chemin de Fer du Bocq 2017 aura lieu les 12, 13 et 15 août. L'association « Patrimoine Ferroviaire et Tourisme (PFT) » proposera des circulations intensives de trains à vapeur et diesels sur la ligne du Bocq. Une occasion unique de voir circuler des engins de collection! (www.cfbocq.be) - Photo ©Alain Defechereux - CFB.

Scladina. Le centre archéologique « Scladina » à Andenne est situé à la croisée des chemins entre la science, la pédagogie et le tourisme. Les fouilles y sont permanentes. La grotte Scladina est un des sites préhistoriques belges majeurs: c’est le plus grand chantier de fouille préhistorique belge toujours en cours de fouille et accessible au public. La fouille scientifique est notamment motivée par la découverte d’artefacts en silex, quartz et quartzites façonnés par l’Homme de Néandertal (Paléolithique moyen). Des restes humains néandertaliens ont été ici mis à jour à partir de 1990. Un espace muséal présente, entre autres, des vestiges les plus prestigieux mis au jour dans la grotte. Le site participera aux Journées du Patrimoine les 9 et 10 septembre 2017. (www.scladina.be).


Jardins d’Annevoie. Les Jardins d’Annevoie sont l’histoire de la famille de Montpellier, célèbres Maîtres des Forges. Jean de Montpellier reçut le domaine d’Annevoie en héritage au début du XVIIIe siècle. Son fils, Charles-Alexis, tira de l’industrie familiale les moyens financiers nécessaires pour aménager les Jardins et agrandir le château. Les travaux débutèrent vers 1758. Inspiré par ses nombreux voyages en Europe, de Montpellier conçut ses Jardins tantôt à la française, à l’image de la Grande Allée et de l’Allée des Fleurs, tantôt à l’italienne, où l’esthétique s’articule autour de l’eau, comme à la courbe du château et au Bassin de l’Artichaut, tantôt à l’anglaise, avec une empreinte romantique, comme la Grotte Neptune et la Cascade anglaise. Les Jardins sont ouverts au public depuis les années 30. Ils sont classés comme patrimoine majeur de Wallonie. (www.annevoie.be)


L’étape vue par Christophe Brandt
« Nous allons vivre une belle traversée de la Wallonie entre Bruxelles et Profondeville. Cette étape est la plus facile du programme 2017. On peut envisager un sprint massif à Profondeville après un circuit final où le seul « Col de la Charlerie » donnera une opportunité aux attaquants. Les 3 derniers kilomètres sont en ligne droite, propices, donc, au sprint. Mais si les coureurs font la course dans la finale, le scénario final pourrait être différent. »
Cette étape est pour les sprinters.




L’étape 4 en bref
  • 25 juillet 2017
  • Bruxelles - Profondeville
  • Kilométrage. 164,1 km.
  • Sprints. 3: Sombreffe (km 46,8), Namur (km 70,6), Yvoir (km 128,5).
  • GPM. 2: Côte de Peu d’Eau (cat. 2, km 91,9), Col de la Charlerie (cat. 2, km 143,3).
  • Circuit local. 1 x 24,6 km.
  • Ravitaillement. Maizeret, km 77,4.
  • Départ: 12h50.
  • Arrivée: vers 17h.

MEDIA et DOWNLOADS - Carte - Itinéraire-Horaire