Parcours
itinéraire horaire

De Beaufays (Chaudfontaine) à la Citadelle de Namur (198,2 km)


Le Grand Prix de Wallonie 2015, 56e du nom, bénéficie cette année d’un départ inédit à Beaufays (Chaudfontaine) en raison de travaux dans la zone habituelle du départ à Chaudfontaine. Le départ 2015 sera donné au même endroit que celui de la 2e étape du Tour de Wallonie 2015. Beaufays, ville située au cœur du Pays Ourthe-Emblève, avait accueilli le départ de la 3e étape du Tour de Wallonie en 2013 et la 2e du TRW 2015 en direction de Bassenges où on avait enregistré la victoire du sprinter néerlandais Danny Van Poppel (Trek Factory).

Après Beaufays, le peloton prend la direction de Sprimont, d’Aywaille et son «Monde Sauvage» pour se diriger vers Stoumont et y dominer l’Amblève avant d’attaquer la première difficulté du jour, la Côte de Saint-Hubert. Plongée ensuite vers Coo et ses célèbres cascades avant d’aborder les côtes de Saint-Remacle et de Werbomont et de se diriger vers Ferrière au coeur du Pays d’Ourthe-Amblève. La ville est notamment célèbre pour son musée du jouet. Vient ensuite Hamoir, au confluent de l’Ourthe et du Néblon, où l’on peut admirer, entre autres, le château du Vieux-Fourneau et le château de Hamoir-Lassus, jadis lieu de résidence des mayeurs héréditaires du village.

Le village de Tohogne et l’entité de Durbuy offre au peloton un petit crochet en province de Luxembourg avant de pointer vers le Namurois via Bonsin (Somme-Leuze), Méan, Maffe et Verlée et sa célèbre Pyramide de l’époque napoléonienne. Direction Havelange et Assesse avant un bain de jouvence dans les célèbres sources de Spontin et les eaux vives du Bocq. Les coureurs se dirigent ensuite vers Dorinne et Purnode, célèbre quant à elle pour sa bière de la «Brasserie du Bocq».

La finale de la course est toute proche. Petit crochet par Onhaye et le peloton aborde la 4difficulté de la journée, la côte d’Ermeton dans l’entité de Mettet. Il reste 39,4 kilomètres de course et la vallée de la Meuse invite les coureurs à plonger vers Annevoie, Godinne, Profondeville pour y attaquer l’incontournable côte de Lustin. Direction ensuite le pays de la fraise et Wépion qui annonce l’avant-dernière côte du jour, le Tienne aux Pierres situé à 5 kilomètres du pied de la côte de la Citadelle de Namur, véritable et traditionnel juge de paix du Grand Prix de Wallonie.

La Citadelle de Namur trône sur la capitale de la Wallonie. Lieu très touristique et rendez-vous de nombreux événements sportifs, la Citadelle a de tous temps occupé une position stratégique en Europe. Elle fut un centre de commandement au Moyen-Age, elle fut au centre de nombreuses turbulences entre le XVe et le XIXe siècles, quand Namur fut successivement espagnole, autrichienne, française, hollandaise. Elle fut partiellement démilitarisée par le roi Léopold II dès 1891. Le Ministre de la Défense rendit les clés de la citadelle à la ville de Namur en 1975. Les derniers paracommandos quittèrent les derniers bastions en 1977. Réaménagée en haut lieu touristique, la Citadelle de Namur fait partie du Patrimoine immobilier exceptionnel de Wallonie.

Les côtes (7)
1.Côte de Saint-Hubert (km 31), 2. Côte de Saint-Remacle (km 40), 3. Côte de Werbomont (km 58), 4. Côte d’Ermeton (km 159), 5. Côte de Lustin (km 177), 6. Tienne aux Pierres (km 186), 7. Côte de la Citadelle de Namur (km 192).

 

 

 
Profil

 

Carte